Accueil » Mobilité » Voyage éco-responsable en prenant l’avion, c’est possible ?

Voyage éco-responsable en prenant l’avion, c’est possible ?

Nous vivons à une époque où l’environnement est gravement menacé et de ce fait, tout le monde doit prendre certaines responsabilités. Si nous tenons à notre planète, cela signifie que nous devons apprendre à vivre autrement pour notre bien à tous. Et cela concerne tous les aspects de la vie, incluant les voyages.

Il est temps de sérieusement penser au voyage éco-responsable. Ainsi, si cela reste un concept vague pour vous, voici quelques éléments de réponses.

Voyage éco-responsable : kézako ?

Le concept de voyage éco-responsable est très récent et encore assez flou. En fait, il repose sur quatre piliers importants, selon l’Association des Voyageurs et Voyagistes éco-responsables. Si l’on se fie à cette fameuse association, pour qu’un voyage soit réellement éco-responsable, il doit au moins être orienté vers un des secteurs suivants :

  • le tourisme d’aventure,
  • le tourisme solidaire,
  • l’écotourisme : voyage engagé en faveur du développement durable et de la biodiversité.
  • et le tourisme équitable.

Bien évidemment, lorsqu’on parle de voyage éco-responsable, on souhaite évoquer tous les efforts qu’il faut adopter et s’efforcer de faire pour préserver l’environnement dans son ensemble.*

Concrètement, si vous prévoyez de faire un voyage éco-responsable, vous devez penser à diminuer de manière considérable votre empreinte carbone. Il faudrait aussi participer autant que possible à la vie culturelle et économique de votre lieu de destination.

Voyage écoresponsable en avion : mode d’emploi

Si vous voulez effectuer un voyage éco-responsable, voyager en avion n’est pas l’idéal. Cependant, si c’est le seul moyen qui s’offre à vous, alors, il y a certaines choses que vous devez savoir.

En effet, il est possible de voyager en avion de manière éco-responsable sous diverses conditions. La première chose que nous faisons tous est de chercher les vols aux meilleurs prix. Pour cela les comparateurs comme Easyvols n’ont pas leur pareil.

Les comparateurs de vols tels que’Easyvols proposent généralement un moteur de recherche qui consulte les différentes compagnie pour un même vol et vous redirigent en fonction de votre choix. Dans la mesure du possible privilégiez les vols directs et sans escales. Le décollage et l’atterrissage sont les deux opérations qui dépensent le plus de carburant.

En quoi cela fait de votre voyage un voyage éco-responsable ? Au premier abord aucun. Puisque faire une bonne affaire n’a jamais fait de vous un guérillero de l’écologie ! Toutefois, les économies réaliser sur le vol pour traverser le monde (étape toutefois nécessaire) vous permettront de profiter de plus de choix sur place en matière de déplacements et d’activités une fois sur place.

Par exemple pourquoi ne pas visiter un parc à pied accompagné d’un guide local plutôt qu’en voiture louée par le voyagiste ? Ce simple choix contribuera à générer des revenus aux populations locales et les aider à préserver les sites. C’est également l’occasion de prendre le temps d’admirer et d’étudier la biodiversité endémique.

L’éco tourisme ou (d’aventure ou de nature) tout comme le tourisme équitable ou solidaire doivent garder pour objectifs la préservation des sites et des populations ; le respect des communautés d’accueil, de leurs us et coutumes tout en participant au développement local. Économiquement ou physiquement.

Quels autres moyens de transport choisir pour un voyage éco-responsable ?

Bien que voyager en avion soit très pratique pour se déplacer d’un continent à l’autre, ce n’est pas la manière la plus écologique de voyager. En effet, selon les chercheurs écologistes, l’avion polluerait quarante fois plus que le train et il serait même responsable de 2 % des émissions mondiales de CO2. Donc, oui, pour voyager d’un continent à l’autre, l’avion est très pratique, mais il vaut mieux l’éviter quand des alternatives existent.

Pour un voyage écoresponsable réussi, privilégiez les modes de transports traditionnels. L’immersion ne sera que meilleure et votre impact nettement moins perceptible. Dans les villes, privilégiez les transports en commun, le vélo, la marche, etc.

Effectuer un voyage éco-responsable en prenant l’avion n’est pas une hérésie. Il est même difficile si ce n’est impossible de faire autrement en fonction de la destination choisie. Si l’impact du transport en avion n’est pas anodin il est important de peser les bénéfices de votre voyage dans son ensemble. Quel est le but de votre voyage ? A quels points celui-ci contribuent à sensibiliser ou aider à la préservation de la nature et des populations ?

Et enfin pourquoi ne pas compenser les émissions CO2 de votre voyage ? Il existe de nombreux calculateurs et comparateurs d’émissions de de CO2 sur la toile qui vous permettent de connaître votre impact et de la comparer à d’autres activités.

Par exemple un voyage en avion pour une personne en Nouvelle-Zélande (aller-retour) constitue 8,44 tonnes de CO2.

En moyenne, une voiture émet 111 g de CO2 par kilomètre (Source Ademe 2017). Il faudrait économiser 76036 km de voiture pour compenser votre voyage soit environ 200km par jour si vous ne vous concentrer sur cette action.

Réduisez votre consommation de viande ! Si vous consommez 450g de viande par semaine, cela représente 307 kg de CO2 par an émis (soit presque 2500 km en voiture).

Ajoutez à cela des économies d’énergie réalisées chez vous au quotidien et quelques changement d’habitudes et l’empreinte carbone de votre voyage sera pleinement compensée. Une condition qui vous permettra de vous concentrer sur les objectifs de votre voyage solidaire.

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner