Accueil » Consommation » J’ai testé pour vous : manger des insectes à l’apéro !
Manger des insectes comestibles
Vers de farine, criquets et grillons s'invitent à l'apéro avec les insectes comestibles

J’ai testé pour vous : manger des insectes à l’apéro !

Ça faisait un moment que l’idée de goûter des insectes comestibles me trottait dans la tête alors j’ai franchi le pas et tenté l’expérience. Étant de nature généreuse, j’ai invité quelques amis pour cet apéro original. Une chose est sûre, ils ne sont pas prêts de l’oublier !

J’ai longtemps réfléchi à la meilleure façon de présenter les insectes comestibles à ma table.

L’entomophagie (oui oui entomophagie ! Ou le fait de manger des insectes si vous préférez) peut effectivement prendre de nombreuses formes et se décliner à toutes les sauces : crêpes à la farine de molitors (obtenue en mixant des vers de farine déshydratés), des barres aux fruits secs et à la farine de grillons, cake aux vers, criquets en salade ou insectes cuisinés ; l’insecte comestible s’invite dans presque tous les plats.

Mais pour être sûr de surprendre mes amis et capter au mieux leurs réactions face à ce qui les attend, je me suis tourné vers la forme originale de l’insecte et ai décidé de servir 3 mets de choix à l’apéro : le molitor, le criquet et le grillon.

Bien entendu, je n’ai prévenu personne du menu avant leur arrivée histoire de ne pas essuyer trop de refus à mon invitation 🙂

Criquets, grillons et vers de farine s’invitent à l’apéro

Au risque de passer pour un original, servir des insectes comestibles à l’apéro me semble être un bon moyen d’échapper à de nombreux produits industrialisés contenant de l’huile de palme et d’autres additifs bien peu appétissants. Alors on range les traditionnelles cacahuètes et on fait place à nos nouveaux amis !

Insectes comestibles

Étant encore novice en entomophagie, je ne me suis pas attaqué immédiatement aux plus gros insectes disponibles sur la toile. Tant qu’à manger des insectes pour la première fois, autant que j’en garde un bon souvenir.

Logo Jimini'sJ’ai donc préféré me tourner vers le site de Jimini’s et son large choix d’insectes déshydratés et assaisonnés. On notera au passage que les insectes vendus par Jimini’s sont exclusivement élevés en Europe dans des fermes d’élevage spécialisées et nourris avec des farines végétales sans OGM.

C’est tout de même mieux qu’ils n’aient pas parcouru la moitié du globe pour finir dans votre assiette !

Pour varier les saveurs (et me faire plaisir), j’ai décidé de mettre au menu :

  • Le molitor ail et fines herbes,
  • le criquet à la grecque,
  • et les grillons mangue douce
criquet-comestible-herbes-tomates
Au molitor et au criquet s’ajoute maintenant le grillon aux produits proposés par Jimini’s. En tout c’est 9 saveurs à découvrir.

Pour mener l’expérience, j’ai réuni un panel d’amis qui ne partagent pas nécessairement mes motivations écologiques ; D’autant plus quand je touche au rituel de l’apéro !

J’ai volontairement sorti les ramequins d’insectes à manger sans aucun avertissement préalable afin de saisir les premières réactions de mes cobayes invités à chaud.

Ils étaient là, posés sur la table (les insectes hein, pas les amis !) à attendre une main pour les attraper comme n’importe quels gâteaux apéritifs. J’avais cédé à la tentation et les avais tous goûté avant de les servir.

Si les grillons dont la forme et la taille rappellent vaguement des cacahuètes sont passés quasiment inaperçus, il n’aura pas fallu plus de 10 secondes pour que les criquets attirent l’attention.

C’est quoi cette horreur ?!?

Un doigt pointé vers le bol de criquets, Manon, un peu moins de la trentaine et pas vraiment téméraire, tire une tête incroyable en voyant le reste du menu. Pour elle, c’est impossible d’avaler cela et totalement exclu qu’elle y goûte.

criquets-a-manger
Des criquets assaisonnées à la grecque. Un met des plus surprenants !
criquet-comestible
Les criquets peuvent être mangés en entier mais les plus fines bouches peuvent ôter les ailes avant de déguster leur insecte
molitor-vers-de-farine
Le molitor ail et fines herbes est l’insecte comestible qui a connu le plus de succès lors de cet apéro hors du commun

Je tente tout de même de la convaincre d’essayer un met plus délicat (et surtout plus petit) en montrant les vers de farine (molitors) ail et fines herbes et les petits grillons à la mangue. Mauvaise pioche ! Son visage se décompose un peu plus à chaque nom d’insecte que je prononce. J’abandonne et m’intéresse aux réactions des autres invités.

Tarik, voyageur invétéré qui a visité plus de pays que je n’en connais, semble beaucoup moins réticent à l’idée de manger des insectes. Son premier choix se porte vers le criquet. Il en saisit un, le porte à son visage, le regarde attentivement puis l’engloutit d’un coup sous le regard amusé des autres invités.

Ca croustille. C’est bon !
J’ai pas une aile de coincée entre les dents ?

L’atmosphère est plus détendue après cette petite pointe d’humour et je sens que chacun va vouloir tenter l’expérience. Les vers de farines assaisonnés à l’ail et aux fines herbes sont ceux qui connaitront le plus de succès alors que le grillon mangue douce ne déchainera pas les foules.

grillons-molitor-comestibles
Le grillon à la mangue douce n’a pas vraiment trouvé son public. Peut-être qu’un autre assaisonnement aurait connu plus de succès…

Sur un peu moins de 10 invités, tous gouteront (certains se resservent même de bon cœur) sauf deux. Manon pour qui l’aspect visuel de l’insecte répugne clairement et ma compagne qui revendique ses allergies et ne souhaite pas prendre le risque.

Je crois surtout que c’est une bonne excuse pour ne pas manger d’insectes mais je ne vais quand même pas lui faire risquer le choc anaphylactique pour prouver que j’ai raison !

Les allergies, parlons-en !

Il convient de rappeler que le risque allergénique des insectes comestibles concernent principalement les personnes allergiques aux crustacés, aux acariens ou aux mollusques. Les insectes contiennent également d’autres allergènes (encore très mal connus) qui leur sont propres qui pourraient également déclencher des réactions allergiques. Il est donc plus prudent de conseiller aux personnes allergiques aux crustacés ou aux mollusques d’éviter de consommer des insectes.

De mon coté, c’est une expérience que je souhaite renouvelée sans hésitation. L’insecte que j’ai préféré est sans conteste le molitor ail et fines herbes mais j’avoue vouloir essayer le criquet poivre & tomates séchées.

Et vous, manger des insectes vous fait envie ? Une préférence pour la façon de le présenter à votre table ?

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner