Accueil » Technologie » Comment identifier une plante ?

Comment identifier une plante ?

Si je vous dis nom vernaculaire, nom botanique, clé de détermination, genre, espèce ou encore cultivar, à quoi pensez-vous ? Si cela ne vous évoque rien c’est que vous ne vous êtes jamais essayé à la reconnaissance des végétaux. Et les autres savent à quel point l’exercice est difficile et l’apprentissage fastidieux.

L’approche du printemps et l’apparition des fleurs et bourgeons simplifiera la tâche et permettra aux non initiés de reconnaître leurs premières plantes. Vous découvrirez alors la satisfaction de faire vos premiers pas de naturaliste.

Amateurs et confirmés de la reconnaissance de végétaux s’appuient généralement sur des clés de détermination (ou d’identification) ou flores pour réussir à nommer le végétal sous leurs yeux. Si les flores sont la meilleure méthode pour s’assurer d’une bonne identification, leur utilisation risque d’en rebuter plus d’un. La nomenclature, les dénominations et l’utilisation de termes techniques ne rend pas la tâche plus aisée.

Alors quelles sont les alternatives possibles pour l’apprenti naturaliste ?

Les guides d’identification simplifiés

Heureusement, certains ouvrages proposent des clés d’identification simplifiées et basées sur l’utilisation de ses sens plutôt que sur ses connaissances en botanique. L’identification est certes moins complète (tout de même un peu plus de 300 plantes courantes pour l’ouvrage Reconnaître facilement les plantes disponible par exemple dans l’édition Les guides du naturaliste) mais familiarise avec l’exercice et permet d’acquérir la méthode nécessaire pour accéder ensuite à des ouvrages plus complets.

Edit mars 2014

L’édition que je possède de cet ourvage ne semble plus être disponible dans le commerce. Elle serait remplacée par celle de Delachaux et Niestlé : Reconnaître facilement les plantes : Identifier, toucher, sentir, goûter.

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous le possédez et souhaitez partager votre avis.

L’auteur, l’ethnobotaniste François Couplan, y présente une clé de détermination illustrée unique. Celle-ci est constituée d’une série de questions auxquelles vous répondrez nécessairement par oui ou par non.

En fonction de votre réponse vous serez envoyé vers une autre question et ainsi de suite jusqu’à arriver à la plante recherchée. Le vocabulaire employé ainsi que les termes botaniques sont très abordables et sont expliqués en détails dans le lexique de l’ouvrage.

Les clés de détermination interactives

Avec l’utilisation des smartphones la reconnaissance de végétaux à pris un autre tournant : l’interactivité. Certaines applications vous proposent de répondre à une succession de questions jusqu’à pouvoir mettre un nom sur le végétal observé reprenant ainsi le principe même de la clé d’identification du botaniste.

Mais si je vous dit qu’il est dorénavant possible de reconnaître une plante juste en la prenant en photo, me croiriez-vous ? Probablement pas. Et c’est pourtant le projet fou que s’est lancé le Réseau Tela Botanica avec son application Pl@ntNet-mobile depuis plus de 4 ans.

Déjà disponible sur iPhone et iPad depuis 2013, la version pour smartphones Android vient enfin d’être dévoilée. Celle-ci comme ses homologues pour iPhone et web est totalement gratuite et ne nécessite pas d’inscription (sauf si vous souhaitez participer aux contributions).

Depuis les débuts de ce projet, la base de données et d’images n’ont cessé de s’étoffer grâce aux contributions des membres du réseau.

Si l’application est encore perfectible l’identification de végétaux peut désormais compter sur des ressources comptant maintenant pas moins de 85 000 images et 4 000 espèces de plantes de la Flore française (s’agrandissant chaque jours).

Fonctionnement de PlantNet-Mobile

Accueil application PlantnetL’application PlantNet-Mobile (ou sa version web) permet au choix, d’effectuer une recherche depuis une ou plusieurs phtots prises par l’utilisateur ou bien d’explorer l’index visuel des espèces.

Vous pourrez également ajouter votre pierre à l’édifice en partageant vos observations et photos.

Le fonctionnement de l’application est on ne peut plus simple. Depuis l’accueil, pressez Nouvelle Observation. Il vous sera alors demandé si vous souhaitez ajouter une image depuis l’appareil photo ou depuis la galerie de votre smartphone.

 

 

Quel organe de la plantePour de meilleurs résultats il est conseillé de prendre des détails de la plante en photo. Vous aurez la possibilité d’en ajouter plusieurs.

Une fois votre photo prise ou sélectionner dans votre téléphone vous n’aurez qu’à préciser de quel organe de la plante il est question. Vous aurez le choix entre feuille, fleur, fruit et écorce.

Répétez l’opération autant de fois que nécessaire pour améliorer la précisions des résultats puis pressez Recherche au bas de l’écran.

L’opération s’exécute la plupart du temps en quelques secondes mais peut demander parfois plusieurs minutes.

 

 

Résultats d'une recherche PlantnetS’affiche alors une liste des végétaux concordant avec vos prises de vue. En cliquant sur l’un des résultats vous afficherez sa description ainsi que les différentes photos disponibles.

En pressant le bouton Plus d’infos vous aurez la possibilité de parcourir sa fiche détaillée dans l’explorateur accédant ainsi à toutes les photos organe par organe et vérifier ainsi l’identification de votre plante.

Vous pourrez également décider de consulter la fiche sur le site de Tela Botanica ou de visiter la page wikipedia du végétal.

 

 

Quels sont les résultats à l’usage ?

Après quelques heures de test sur les végétaux de mon jardin et rencontrant de nombreux échecs (la plupart d’ornement et assez courants) j’ai pu constater que les prises de vue doivent être le plus isolées possibles pour ne pas perturber la recherche et obtenir des résultats probants. Vous prendrez par exemple une photo en gros plan de la fleur, puis d’une feuille et ainsi de suite.

Un autre reproche que l’on peut faire à cette application est sa façon de traiter les différentes images que nous soumettons. En effet il semblerait (j’insiste sur l’aspect conditionnel) que chaque photo soit traitée indépendamment des autres et que donc, chacune d’elle ajoute son lot de correspondances possibles à la liste des résultats qui devient très rapidement longues de plusieurs dizaines de fiches.

Même si la technologie de reconnaissance de cette application mérite encore quelques améliorations pour identifier avec exactitudes une plante cette outil a le mérite d’être richement illustré et de nous épargner le poids d’une flore de 500 pages sous le bras lors de nos balades. Il y a fort à parier que, soutenue par les collaborations des apprentis botanistes et les avancées technologiques, cette application viendra enrichir le smartphone de tous les amateurs de botanique.

Et vous, avez-vous testé l’application PlantNet-mobile ?
Quelles expériences en avez-vous tiré ? N’hésitez pas à nous les faire partager.

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner