Accueil » Technologie » Batteriser, l’accessoire à moins de 2 euros qui prolonge de 8 fois la durée de vie d’une pile classique
Batteriser, un accessoire pour prolonger la durée de vie des piles
Le Batteriser promet d’augmenter la durée de vie des piles de _ fois en moyenne

Batteriser, l’accessoire à moins de 2 euros qui prolonge de 8 fois la durée de vie d’une pile classique

Le « Batteriser », sorte de lamelle métallique à clipser sur une pile jetable, récupère jusqu’au tout dernier volt d’énergie restant dans les piles déjà utilisées dans la plupart des appareils ménagers. La pile peut de la sorte durer, en moyenne, 8 fois plus longtemps.

La start-up américaine Batteroo à l’origine du Batteriser explique qu’une pile alcaline ordinaire génère 1,5 volts lorsqu’elle est neuve.

Cependant, de nombreux appareils ménagers considèrent à tort que celle-ci est déchargée dès que la tension est inférieure à 1,35 volts alors que la pile possède encore 80% de son énergie initiale !

C’est alors qu’entre en jeu le Batteriser.

Une coque à clipser sur ses piles pour en récupérer l’énergie

Le dispositif dont la taille est à peine plus grand qu’une pile ordinaire et est constitué d’une lamelle en acier inoxydable recouvert d’un revêtement non conducteur (pour ne pas court-circuiter la pile) et d’un micro-circuit. L’ensemble vient se clipser sur la pile.

schema-batteriser

D’une épaisseur d’à peine 10 microns (0,1 millimètres), le Batteriser est prévu pour permettre d’insérer les piles dans leur logement de façon tout à fait ordinaire.

Economiser energie pile avec le Batteriser
La batteriser vient se clipser sur les piles afin d’en restituer les 80% d’énergie restant

L’énergie restante est alors récupérée pour être restituée afin de prolonger la durée de vie de la pile de 8 fois en moyenne (jusqu’à plus de 9 fois pour certains jouets).

Des modèles de Batteriser prévus pour les formats de pile les plus courants

Disponible dans les mois à venir (et déjà en pré-commande sur le site de Batteriser), cet accessoire révolutionnaire existera pour les formats de piles les plus courant tels que AA, AAA, C et D et fonctionnera aussi bien sur les piles neuves que sur les piles « usagées ».

Une bonne nouvelle pour les gros consommateurs de piles qui verront leur facture ainsi que leur empreinte écologique à la baisse.

Le directeur général de Batteroo, Bob Roohparvar a refusé les offres de rachat des producteurs de piles tels que Duracell et Energizer. Pensez-vous que l’industrie des piles est menacée par ce dispositif ?

Sources : Levif.be

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

1 commentaire

  1. Bon je tombe sur cet article un peu ancien mais quand je lis « Cependant, de nombreux appareils ménagers considèrent à tort que celle-ci est déchargée dès que la tension est inférieure à 1,35 volts » cela démontre une méconnaissance du sujet.

    Ce genre d’appareil « ménager » (d’ailleurs cette catégorie n’est pas la plus sensible à ce problème) ne considère pas que la pile est déchargée « à tort » mais le fait est qu’ils ont besoin d’une tension minimum pour fonctionner à cause de leur électronique particulière, ils ne peuvent pas fonctionner « à moitié », c’est souvent tout ou rien contrairement à une vieille radio ou une lampe de poche par exemple qui éclairera de moins en moins au fur et à mesure que la tension chute jusqu’à vider totalement la pile.

    Ensuite deuxième chose, la courbe de décharge d’une pile non rechargeable est très linéaire, en gros elle descend tout le temps de façon régulière ce qui fait que l’on atteint très vite le seuil minimum de tension nécessaire à l’appareil électronique alors qu’une pile rechargeable a une courbe qui reste stable plus longtemps et fini par contre par chuter très vite vers la fin ce qui fait que ce type de pile rechargeable est nettement préférable (et en plus au final coûte bien moins cher et produit moins de déchets).

    Batteriser ne poussera pas la durée de vie de 800%, en fait ce produit est ce qu’on appel un « DC Boost » (bien connu des électroniciens) et permet d’élever une tension à une certaine valeur depuis une tension source inférieure, mais cela au prix d’une consommation en courant (intensité exprimée en ampères) plus élevée, la loi P=U*I s’exprime pleinement, donc au final plus la tension d’origine descend, plus le DC Boost utilisera de courant et plus il videra rapidement ce qui reste dans la pile, sans compter qu’un DC Boost n’est efficace qu’à environ 90% donc cela engendre une perte d’énergie supplémentaire pour son propre fonctionnement.

    Donc non on augmentera pas la durée de vie de la pile de 800% car non seulement l’appareil électronique a besoin d’une tension minimum pour fonctionner mais aussi d’un courant minimum dont le produit s’exprime en Watts, mais le principe est intéressant et si celui-ci est repris par les fabricants de piles alors ce produit sera mort-né.

    D’ailleurs dans les piles rechargeables dites « protégées » c’est un peu la même idée d’y intégrer dans la tête un petit micro module qui protège contre la surchauffe et empêche la batterie de descendre en dessous d’une certaine tension (fatale pour une pile rechargeable) tout en intégrant aussi une protection contre le gonflement donc au final on a exactement le même principe qui s’applique à savoir que la batterie ne va pas s’arrêter « à tort » mais s’arrêter pour que sa chimie ne souffre pas d’une perte de tension trop grande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner