Accueil » Ressources » Utiliser le courant de la Loire pour produire de l’électricité
Une hydrolienne à 2 turbines plongée dans la Loire en plein centre d'Orléans | Photo : Mairie d'Orléans

Utiliser le courant de la Loire pour produire de l’électricité

Pour la première fois en France, une hydrolienne s’installe dans un fleuve. C’est en plein centre d’Orléans qu’est menée l’expérience. L’hydrolienne fluviale composée de deux turbines verticales est immergée dans la Loire, quai de la Madeleine, depuis le jeudi 6 novembre.

L’hydrolienne, suspendue sous une barge amarrée au fond du fleuve, pourrait alimenter en énergie environ 200 personnes en France avec les 50kW produits.

Les carénages profilés assurent la protection des flancs des deux colonnes de turbines à axe vertical tout en augmentant le flux les traversant alors que la maintenance est simplifiée par les vérins permettant de sortir de l’eau très facilement le dispositif de près de 2 tonnes.

L’expérience va durer jusqu’en juin 2016 afin de tester les capacités de production électrique et mesurer les éventuels impacts sur la faune et la flore en milieu naturel.

Nous avons imaginé un système modulaire permettant d’empiler deux à quatre turbines sur chacun des deux axes verticaux, adaptable à différentes hauteurs de fonds

Ces mots de Jean-François Simon, président d’HydroQuest, montre bien la volonté pour l’entreprise de mettre au point des machines dont l’installation est possible quelque soient les conditions.

Le projet Hydroluv en test sur la Loire jusqu'en juin 2016 | Photo : entreprises.gouv.fr
Le projet Hydroluv en test sur la Loire jusqu’en juin 2016 | Photo : lanouvellerepublique.fr

Soutenu par EDF, l’entreprise grenobloise HydroQuest, spécialisée dans les hydroliennes fluviales et estuariennes n’en est pas à son coup d’essai. L’Harvest (pour “Hydrolienne à Axe de Rotation Vertical Stabilisé”) avait déjà été retenue et expérimentée pour alimenter la commune de Camopi en Guyane française qui dépendait jusque là de groupes électrogènes.

Ci-dessous, le premier modèle expérimenté par HydroQuest en vidéo :

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

1 commentaire

  1. C’est une bonne idée mais si vous me permettez, les lames semblent un petit peut trop exposer à tous les objets qui peuvent se trouver dans ce fleuve; les fleuves sont capables de transporter les parties des arbres, les animaux marins et même les cailloux. Comment proteger l’appareil de ces objets ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner