Accueil » Ressources » Le fonctionnement d’une éolienne

Le fonctionnement d’une éolienne

Longtemps utilisée pour fournir un travail mécanique, l’énergie du vent est dorénavant principalement employée pour produire de l’électricité. Même si la France est loin d’être en tête en totalisant seulement 4200 aérogénérateurs à travers 600 parcs éoliens fin 2011, elle s’est engagée auprès du Grenelle de l’environnement à en implanter 4000 de plus d’ici 2020.

Comment fonctionne une éolienne ?

Toujours face au vent, la nacelle de l’éolienne pivote pour en augmenter l’efficacité.

Les pales sont également mobiles pour, en fonction de la puissance du vent, en capter le maximum ou au contraire en réduire la prise.

La rotation du rotor est transmis à l’arbre lent dans la nacelle. La vitesse de rotation de l’arbre lent est augmentée par le multiplicateur. Le générateur reprend le principe de la dynamo en transformant l’énergie de la rotation produit par le vent en électricité.

Protégé par un paratonnerre placé sur le toit, l’éolienne est protégé de la foudre. Le feu d’obstacle permet quant à lui de signaler à distance la présence de l’éolienne au trafic aérien.

L’orientation de la nacelle, guidée par 4 puissants moteurs, est guidée par la girouette alors que les anémomètres mesurent la vitesse du vent.

Le courant produit est transmis dans le mât dans un convertisseur qui adapte l’énergie produite par l’éolienne à celle existante sur le réseau électrique. Le courant est transformé en électricité haute tension dans le transformateur avant d’être envoyée dans le poste source.

L’implantation de parcs éoliens fait encore couler beaucoup d’encre et de nombreux détracteurs dénoncent l’impact esthétique des éoliennes. Mais que doit-on en penser lorsque l’on sait qu’une seule éolienne de 2 MW suffit à fournir l’électricité nécessaire à 2000 personnes, chauffage compris ?

Sources : www.edf.com et www.legrenelle-environnement.fr

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

1 commentaire

  1. bravo c’est trop trop cool vos publications 🙂 et encore bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner