Accueil » Mobilité » EasyJet planche sur un avion hybride pour réduire ses émissions de CO2
easyjet-avion-hybride
Pour réduire ses émissions de CO2 et économiser du carburant, EasyJet fabriquera un avion hybride

EasyJet planche sur un avion hybride pour réduire ses émissions de CO2

EasyJet s’intéresse de près à la réduction de ses émissions de CO2 et de ses dépenses en carburant. Pour y arriver, la compagnie aérienne mise sur l’avion hybride et la pile à hydrogène.

Afin de réduire l’empreinte carbone de ses vols, EasyJet a lancé un projet « Zéro émission » en partenariat avec l’université de Cranfield.

Pour réduire la consommation de carburant et de ce fait les émissions de CO2 qui en découlent, EasyJet fabriquera un avion hybride d’ici 2020.

La compagnie prévoit déjà de mener un premier essai dès cette année.

Objectif Zéro émission pour l’avion hydride

Basé sur la principe de la pile à hydrogène, l’avion hybride pourra récupérer l’énergie générée lors des déplacements et des freinages de l’appareil sur le tarmac et recharger ses propres batteries. Cette énergie peut alors être utilisée par l’appareil pour le roulage au sol sans qu’il soit nécessaire de démarrer ses réacteurs.

pile-hydrogene-avion-easyjet
Ce concept d’avion hybride repose sur l’utilisation d’une pile à hydrogène, située dans la soute de l’appareil

Ce système, sans aucune émission de gaz à effet de serre, permettra à la compagnie de réduire de 50 000 tonnes par an sa consommation de carburant et une réduction de 7 % par rapport aux chiffres actuels des émissions de CO2 associées.

EasyJet rappel que « Du fait des fréquences de vols élevées et de la courte durée des secteurs, le roulage au sol représente 4% du carburant consommé chaque année par la compagnie. Pour chaque vol, les appareils easyJet passent ainsi en moyenne vingt minutes à se déplacer sur le tarmac, ce qui représente près de six millions de kilomètres par an, soit huit allers retours sur la Lune ».

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner