Accueil » Environnement » Des lanceurs de paintball pour chasser la chenille processionnaire
Des paintballs pour lutter contre la chenille processionnaire
Des paintballs pour lutter contre la chenille processionnaire

Des lanceurs de paintball pour chasser la chenille processionnaire

La sale bête est de retour ! Mais pour contrôler la chenille processionnaire du pin, l’Inra Paca ne manque pas d’originalité. L’institut de recherche teste depuis 2015 une solution des plus surprenantes : le tir de phéromones au paintball.

L’emploi des phéromones n’est pas chose nouvelle dans la lutte contre la prolifération des chenilles processionnaires ou Thaumetopoea pityocampa. Par contre, l’emploi de lanceurs de paintball oui.

Pourquoi lutter contre la chenille processionnaire ?

Il était déjà question de la chenille processionnaire du pin dans un précédent article mais pour faire court, la chenille processionnaire possède des soies urticantes pour l’homme comme pour les animaux. Celles-ci, couplées à la toxine produite par la chenille, provoquent des démangeaisons importantes et peuvent même s’avérer mortelles pour certains animaux.

chenille processionnaire du pin
Apparemment innofensive, la chanille processionnaire du pin n’a pourtant rien d’amicale | Photo : leparisien.fr

Des fusils de paintball pour contrôler la chenille processionnaire du pin

Afin de lutter contre ce ravageur, une entreprise française a décidé d’employer une méthode au premier abord fantaisiste mais bel et bien efficace : l’utilisation de fusils de paintball pour disperser des phéromones.

Cette méthode est basée sur la confusion sexuelle. Les phéromones sexuelles diffusées dans les forêts de pins grâce aux lanceurs de paintball ont pour but d’empêcher les mâles de repérer les femelles et donc de contrecarrer la reproduction du nuisible.

Des phéromones pour empêcher la reproduction des chenilles processionnaires

Testée durant l’été 2015 dans les Bouches-du-Rhône, cette méthode a permis aux gardes forestiers de lancer à l’aide de fusils de paintball des billes contenant ces phéromones sur les troncs de plusieurs parcelles de pin d’Alep. Le papillon mâle est alors incapable d’identifier les femelles et donc de se reproduire.

Les billes de paintball aux phéromones sont fabriquées en cire d’abeille et sont donc biodégradables tandis que les phéromones projetées sur les troncs ne contiennent que la signature odorante de la chenille ciblée afin de ne pas perturber les autres espèces. Les phéromones utilisées, placées en hauteur, sont libérées progressivement et donnent des résultats très encourageant selon Jean-Claude Martin du centre de recherche PACA de l’INRA.

Crédit photo :  Jean-Claude Martin / INRA / unité Entomologie et forêt méditerranéen

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

1 commentaire

  1. Bonjour ! J’ai un pin chez moi et de nombreuses chenilles, je souhaiterais savoir comment sont les billes à envoyer, la grosseur, il y a des fusils de paintball pour enfants à 20€ qui pourraient peut-être suffire pour envoyer ces billes ? A+++++++++++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner