Accueil » Déchets » Zoom sur le lombricompostage
Le lombricompostage à la loupe
Le lombricompostage à la loupe

Zoom sur le lombricompostage

En matière de fertilisant bio le résultat du lombricompostage n’a pas son égal. Offrant un rendement exceptionnel et un coût minimum ce type de compostage, possible grâce au travail des lombrics, est bien parti pour s’imposer dans nos maisons.

Comme tous les types de compostage, l’objectif principal est de réduire sensiblement le poids de nos poubelles. Les vers de compost entrant en action lors du lombricompostage se nourriront d’épluchures de fruits et légumes, de sachets de thé ou de marc de café mais également de papiers et cartons. Un bon rapport azote/carbone permettra un processus de compostage rapide.

Les avantages du vermicompostage

Totalement inodore le lombricompostage a tout à fait sa place à l’intérieur de nos maisons. Il est peu encombrant et ne nécessite pas d’être retourné ou arrosé, la population de vers s’autorégule en fonction de l’apport de déchets.

Le lombricompostage offre ses premiers résultats au bout de seulement 2 à 3 mois sous la forme d’un fertilisant liquide : le thé de compost, et solide : le lombricompost.

La température du vermicomposteur doit rester entre 10 et 25° et il doit être protégé de la lumière pour permettre aux vers d’évoluer dans un environnement propice.

Le principe du lombricompostage

Il s’agit de recycler nos déchets organiques quotidiens par le biais de vers. Deux types de vers assurent très bien ce rôle. L’Eisenia foetida qui préfère les matières en décomposition et l’Eisenia andreï qui s’attaque plus facilement aux matières fraîches.

Réparti en plusieurs bacs supperposés, le lombricompost répond toujours à ce même principe.

Un bac de récupération du thé de compost au pied de la « pile ».

Un étage finement troué pour permettre au liquide de couler dans le bac inférieur, domicile de vos vers de compost à son lancement.Une fois ce bac plein, commencer à remplir celui du dessus. Son fond sera également percé afin de permettre la migration des vers d’un étage à un autre.

Et ainsi de suite. Une fois le lombricompost du bac du bas prêt, vous replacerez le bac au dessus de la pile. Pensez également à utiliser régulièrement le thé de compost, fertilisant liquide s’écoulant dans le bac du bas. Ce jus est à diluer à 1/10.

Bien démarrer son lombricompost

Pour bien démarrer et réussir son lombricompostage il suffit de respecter quelques règles. Voici quelques ficelles :

  • Tout d’abord trouver un lieu où la température varie peu et protégé de la lumière. Le composteur peut très bien être placé à l’intérieur de la maison (c’est même conseillé).
  • Pour la mise en place des vers il est conseillé de leurs fournir une litière composée de journal et d’un peu de carton humide (une boite d’oeufs détrempé auparavant fera très bien l’affaire).
  • Déposez-y un peu de terre puis les vers. Au bout de quelques minutes à la lumière ceux-ci vont se cacher. Recouvrez alors le tout d’une fine couche d’épluchure pour leur permettre de commencer à travailler.
  • Au bout de 2 ou 3 semaines les vers de compost atteindront leur vitesse de croisière et commencerons à produire le compost. Ajouter régulièrement vos déchets dans le bac. La population de vers s’adaptera en fonction de l’apport en nourriture que vous ferez.

Le vermicompostage en images

Voici le reportage de Côté Jardin de france 3

Où se procurer un lombricomposteur ?

Il existe sur le marché un grand nombre de modèles de lombricomposteur « prêts à l’emploi » où plusieurs plateaux et vers de compost sont fournis. Il faut compter en moyenne une centaine d’euro pour un volume allant de 30 à 60 Litres. Ils sont généralement peu encombrants et plutôt discrets. Il existe également des modèles colorés pour mieux s’intégrer dans nos intérieurs.

Vous en trouverez notamment sur Jardins animés mais que diriez-vous de fabriquer un lombricomposteur vous-même ?

Sources : Sicoval, Jardins animés, CRDP Versaille et graphisme-environnement.blogspot.fr

PS : Pour ceux qui souhaitent tout connaître du lombricompostage voici un site qui lui est entièrement dédié : http://www.scoop.it/t/le-lombricompostage

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

6 commentaires

  1. bonjour
    Concernant a réalisation d’un lombricomposteur,je me permets de vous proposer un lien vous permettant de réaliser un systéme robuste pour moins de 50 Euros
    http://jako.e-monsite.com/pages/lombricompostage/fabriquer-son-lombricomposteur-pour-moins-de-50-euros.html

  2. Bonjour,
    très intéressant blog.Je ne peux que vous encourager à venir sur le forum de Vers la terre où nous essayons d’apporter un peu d’aide et de soutien à ceux qui se lancent dans l’aventure du lombricompostage.
    A+

  3. Bonjour,
    vous reprenez dans votre article au demeurant très intéressant, une de mes illustrations (le schéma en coupe d’un lombricomposteur) tirée des panneaux info des jardins du centre écologique de Terre vivante et ce, sans nos autorisations.
    Vous ne pensiez probablement pas à mal mais la moindre des choses lorsqu’on utilise le travail d’autrui (même avec respect et sans bénéfice financier) est de citer l’auteur et l’éditeur.
    Merci donc de me citer et de remplacer l’image par celle présente ici :
    http://graphisme-environnement.blogspot.fr/2007/06/panneaux-infos-pour-les-jardins-du.html
    Je vous remercie.
    Hervé Nallet

    • Bonjour Hervé, c’est même avec plaisir que j’y ajoute votre nom ainsi qu’un lien vers votre site. Il n’est pas toujours aisé de trouvé l’auteur original des photos employées mais soyez sûr que je les cite à chaque fois que je le connais. Dans le cas présent, cette illustration se retrouve sur de nombreux sites traitant du lombricompostage (une preuve que votre travail est d’excellente qualité). Je vous souhaite bonne chance dans votre quête pour la propriété intellectuelle et j’espère vous revoir ici bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner