Accueil » Déchets » Veolia teste le tri des déchets par écran tactile
Veolia test le tri des déchets sans contact humain
Le tri des déchets se fait à l'aide d'un écran tactile | Photo : www.veolia.com

Veolia teste le tri des déchets par écran tactile

Le nouveau centre de tri des déchets d’Amiens multiplie sa capacité de tri de déchets par 2,5 en s’équipant de deux technologies innovantes : le tri séquentiel auto-adaptatif et le tri télé-opéré par écran tactile.

Les deux technologies brevetées par Veolia et expérimentées depuis le 6 novembre 2014 au centre de tri d’Amiens permettent le tri des déchets sans contact humain.

Un véritable plus pour les conditions de travail et la sécurités des opérateurs intervenant sur la chaîne de tri qui échappent ainsi aux risques de coupures, de chocs, etc.

Tri séquentiel auto-adaptatif et tri télé-opéré, deux technologies de pointe à l’essai

Le centre de tri d’Amiens s’est équipé de deux technologies complémentaires.

  • Le tri séquentiel auto-adaptatif (TSA2) permet de trier automatiquement les déchets plastiques (briques alimentaires, flacons et bouteilles plastiques) en fonction de leur matière et de leur couleur. Le type de déchets majoritaire sur la chaîne de tri est identifié grâce à un scanner et un algorithme de régulation. L’information est transmise au séparateur optique qui éjectera les déchets identifiés à l’aide de buses à air comprimé. Les autres matériaux reprennent le flux classique et repasseront sous le scanner jusqu’à être éjecté, lorsque leur catégorie sera devenue majoritaire.
  • Le tri télé-opéré à l’aide d’un écran tactile :  Un opérateur de tri est posté devant un écran qui transmet les images d’une caméra de précision. Il intervient après le tri séquentiel et décide, à l’aide d’une pression sur l’écran, des déchets à éjecter.

Le tri télé-opéré, une nouvelle génération de centres de tri ?

Le tri télé-opéré, couplé au tri séquentiel, a déjà fait preuve de ses bénéfices en matière de sécurité des opérateurs des chaînes de tri. Mais l’amélioration de la qualité du tri ouvre des perspectives encourageantes quant au devenir de nos déchets. Mieux recyclés, ceux-ci pourront devenir des matières premières secondaires de choix pour les industriels.

Bernard Harambilletdirecteur général de Veolia Propreté France, affirme que « cette innovation ouvre la voie d’une nouvelle génération de centres de tri ».

La multiplication des ces technologies en France est encore à l’étude. Mais leur déploiement est à prévoir si Veolia veut tenir l’objectif de 60 % de recyclage des déchets non dangereux d’ici à 2025 (contre 51 % aujourd’hui) imposé par la Loi sur la transition énergétique.

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner