Accueil » Déchets » Triman, le nouveau logo du recyclage obligatoire dès aujourd’hui
Logo tri recyclage triman
Le Triman, nouveau logo du recyclage, tend à simplifier les consignes de tri| Photo : AFP / ALAIN JOCARD

Triman, le nouveau logo du recyclage obligatoire dès aujourd’hui

Avec son bras tendu vers trois flèches, le nouveau logo signalant les produits recyclables intitulé Triman, devient obligatoire pour tous les produits du marché pouvant faire l’objet d’un recyclage.

Né du Grenelle de l’Environnement, ce nouveau pictogramme attendu depuis 2012 tend à lever les controverses du Point Vert qui ne signifie nullement qu’un produit est recyclable mais uniquement que l’entreprise s’acquitte de l’éco-contribution, une taxe fixée en fonction des matériaux employés, du poids, du nombre d’unité d’emballage et du bonus/malus appliqué.

La parution au Journal officiel en date du 26 décembre du décret rend obligatoire le Triman au 1er janvier 2015 mais ne cesse de subir les attaques des industriels. Ceux-ci avaient déjà obtenu un délai supplémentaire de 3 ans  pour sa mise en place et tentent aujourd’hui d’accumuler les exemptions dans le décret afin d’y échapper.

Si d’un côté, les industriels et le Medef souhaitent abroger le Triman prétextant une complexification de la signalétique, l’Ademe, soutenue entre autres par l’Amorce, la Cniid ou le CNR, défend son nouveau logo en mettant en avant la transparence qu’il impose aux industriels concernant la recyclabilité des produits mis sur le marché.

Une signalétique aux multiples exemptions

Si le nouveau logo devient obligatoire ce 1er janvier 2015 pour tous les produits pouvant faire l’objet d’un recyclage de manière effective mis sur le marché, certains produits recyclables ne sont pas concernés par ce nouveau pictogramme. C’est par exemple le cas des piles et batteries usagées, des D3E ou encore du verre.

Triman, nouveau logo recyclage
Triman, le nouveau pictogramme imposé sur les produits recyclables

Autre bémol, l’article d’actu-environnement, daté du 24 octobre nous apprend que le Gouvernement a « tenu compte des préoccupations de la filière agroalimentaire » et que le nouveau logo ne devra pas nécessairement figurer tel quel sur le produit mais que le producteur pourra se contenter de le mettre sur son site Internet ou sur une notice d’utilisation.

De même, des exemptions ont également été obtenues par les filières des pneumatiques et des meubles métalliques.

Enfin, aucune sanction n’est encore prévue par le décret. Les amendes administratives avoisinant les 3750€/tonne de produits mis sur le marché ne respectant pas ses dispositions dont il était question dans le texte initial sont passées aux oubliettes.

Et vous, pensez-vous que le logo Triman va favoriser le tri des emballages recyclables ?
ou ajouter un pictogramme supplémentaire à la signalétique déjà confuse des consignes de tri ?

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner