Accueil » Déchets » Lombricomposteur d’appartement, quel modèle choisir ?
Lombricomposteur d'appartement wormbox
Un lombricomposteur à la maison ? Ce qu'il faut savoir

Lombricomposteur d’appartement, quel modèle choisir ?

Le pas est franchi, vous avez mis de côté vos préjugés sur le lombricompostage et avez décidé de réduire le volume de vos déchets ? Moi aussi !

Jusqu’à présent mon lombricomposteur fabrication maison me donnait entière satisfaction mais les bacs en frigolite ont fini par venir à bout de ma patience en s’effritant de tous les côtés.

Deux options s’offrent à moi. Le première consiste à fabriquer un nouveau lombricomposteur à partir de bacs en plastique ; la seconde, d’investir dans un lombricomposteur du commerce.

Lombricomposteur fait maison ou modèle du commerce ?

Voici une question que toute personne souhaitant se lancer dans le lombricompostage est amené à se poser. Le principal atout du lombricomposteur Do It Yourself est bien entendu économique. L’achat de trois bacs en plastique, d’un couvercle et d’un robinet excède rarement les 40 euro. Par contre, il faut un minimum d’outils : perceuse et scie cloche sont indispensables pour percer le fond des bacs et mettre en place le robinet.

Son autre désavantage est avouons-le, son esthétique. Un peu las de voir mon lombricomposteur relayé dans le garage et d’avoir à faire des aller-retours incessants pour nourrir mes petites bêtes, j’ai décidé que celui-ci devrait trouver sa place dans la cuisine, là où le plus de déchets compostables est produit.

Avant de faire mon choix je fais un petit tour d’horizon des modèles de lombricomposteurs d’appartement disponible sur le net. Ecoworms, wormbox, lombribox, boîte à terre en bois… Les prix vont du simple au double alors le choix n’est pas évident.

Quels critères sont à prendre en compte pour choisir son lombricomposteur ?

Avant de m’empresser de commander mon lombricomposteur en ligne, je me pose quelques questions :

  • Tout d’abord, quelle quantité de déchets dois-je pouvoir composter ?
    Les vendeurs de lombricomposteurs indiquent généralement le nombre de personnes pour lequel le modèle proposé correspond. Bien entendu, cette indication est à prendre avec un minimum de recul. Si vous êtes un grand consommateur de légumes, voyez large.
  • Puis-je y ajouter des bacs supplémentaires ?
    Tous les lombricomposteurs du commerce fonctionnent sur le principe de bacs superposables mais tous ne vendent pas de bacs supplémentaire au détail.
  • Va-t-il être pratique ?
    Facilité d’accès, présence de roulettes, pas d’évasion de vers, récupération du thé de compost,etc. Bref, tout ce qui rend le lombricompostage plus facile.

Ma décision est prise, je choisis la wormbox. C’est la présence de roulettes et les différentes couleurs de lombricomposteur disponibles qui motivent mon choix. Même si je n’ai pas prévu de le trimballer à travers toute la maison, c’est tout de même pratique de pouvoir le déplacer si besoin.

Abonnez-vous à notre newsletter avant le 30/04/2015

et recevez votre code de réduction pour bénéficier de -10% sur votre lombricomposteur Wormbox

J’ajoute 500 grammes de vers et des tapis d’humidification à ma commande est me voila équipé d’un nouveau lombricomposteur.

L’installation du lombricomposteur

Le colis arrive quelques jours après et je m’empresse de déballer ma Wormbox. A l’intérieur du carton se trouve 1 bac de récupération de lombrithé, un robinet, 3 bacs de couleurs, un plateau en bois, 4 roulettes et 2 couvercles.

La première étape consiste à monter les roulettes sur le plateau en bois. Pour cela, on s’équipe d’un pince multi-prises pour serrer les écrous fournis avec les roulettes puis on recouvre le tout d’un couvercle.

Ensuite, on fixe le robinet sur le bac de récupération de jus de lombricompost. Il est facile à reconnaître, c’est le seul noir avec un trou ;). Le robinet est livré avec un joint en caoutchouc pour éviter les fuites de thé de compost. Il se fixe très simplement grâce à l’écrou qui va avec. Avant de le serrer à fond, pensez à bien placer le robinet à la verticale. Le bac de récupération est maintenant prêt et peut être placé au dessus de la base (avec les roulettes).

Au lancement d’un lombricomposteur d’appartement on travaille uniquement avec un seul bac. Les autres viennent s’ajouter par dessus lorsque le premier est plein au deux tiers.

Litière pour lombricompostLa dernière étape consiste à installer les vers mais avant cela, il est indispensable de bien les accueillir en préparant leur litière.

Celle-ci est composée de quelques feuilles de papier journal ou kraft humides placées au fond bac et de terreau (Bio bien entendu !) réparti uniformément.

Les feuilles de journal apporte du carbone au compost et empêche en même temps les vers de se faire la malle dans le bac de récupération de thé de compost le temps de l’acclimatation.

Il ne reste plus qu’à ajouter les vers dans le lombricomposteur.

Exposés à la lumière ceux-ci devraient s’enterrer en quelques minutes. Il est possible ensuite d’ajouter quelques poignées de déchets de cuisine mais en ayant la main légère. Il faut plusieurs semaines avant que les vers s’acclimatent et que le lombricomposteur prenne son rythme de croisière. Puis il ne reste plus qu’à recouvrir le tout d’un tapis d’humidification et de refermer le couvercle.

Si vous avez des doutes sur le démarrage d’un lombricomposteur, un article lui est consacré ici.

Prêt à lombricomposter !

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner