Accueil » Déchets » Canibal, la borne ludique pour rendre le tri sélectif amusant
Borne tri sélectif canibal
Une borne pour faire du recyclage une source de plaisir

Canibal, la borne ludique pour rendre le tri sélectif amusant

Canibal est une borne de tri sélectif qui tente de renverser la tendance et de rendre le recyclage amusant. Pour cela, elle propose de récompenser cet acte citoyen par des bons de réduction et autres avantages.

Né à l’origine dans l’esprit de 2 étudiantes de l’école de commerce EMLyon, le concept est racheté en 2009 par le groupe Derichebourg pour devenir la borne Canibal, une machine qui collecte non seulement les canettes mais aussi tous les emballages de boissons consommées en dehors du domicile.

Son plus ? Elle récompense les gestes de tri par un système de loterie et permet de remporter des bons de réductions.

Une machine pour inciter le public au tri sélectif et au recyclage

Les bornes Canibal ressemblent à un distributeur de billet sauf qu’elles arborent une couleur verte pomme très facilement identifiable et attirant le regard des passants.

Trier pour gagner
Trier pour gagner. Un concept simple et ludique pour sensibiliser au recyclage

A l’heure actuelle, celles-ci sont principalement installée dans les gares de plusieurs grandes villes. Leur rôle est de sensibiliser le public au tri sélectif et récompenser les actes de recyclage par des bons de réductions et autres avantages.

Gobelets, bouteilles et canettes sont tous une chance de gagner

Ce collecteur est unique au monde, Made in France et connecté. Il reconnaît, trie et compacte les bouteilles, gobelets et canettes tout en faisant d’un geste utile pour la planète une source de plaisir pour le citoyen grâce à une interface tactile et ludique.

canibal-tri-selectif
Des bornes Canibal devrait pousser sur toute la France d’ici fin 2016

Dès le déchet insérer dans la machine, celle-ci se transforme en une machine à sous. Si trois logos identiques s’affichent c’est jackpot pour le citoyen responsable qui a le choix entre un bon de réduction et un don à une association.

Les gens prennent du plaisir à faire du recyclage. Ce qui est rarement le cas au quotidien

explique Antoine Noblet, l’un des responsables de l’entreprise.

En Janvier, Canibal comptait déjà 120 bornes installées. Elle espère en compter 300 d’ici fin 2016 et conquérir le marché international en ciblant l’Amérique du Nord, le Brésil et le Japon.

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner