Accueil » Biodiversité » Vos réactions face au braconnage et au trafic d’animaux
Braconnage et trafic d'animaux
Défenses d'éléphants saisies à Singapour en 2002. | Photo Reuters / Libération

Vos réactions face au braconnage et au trafic d’animaux

Aujourd’hui je souhaitais faire un article un peu spécial. Spécial car il est né suite à vos réactions face aux publications sur les réseaux sociaux sur un sujet en particulier : le braconnage et le trafic illégale d’espèces protégées.

Effectivement je partage les actualités qui traitent de la mise en péril d’espèces protégés (ou non d’ailleurs) par l’action des braconniers ou de trafiquants.

Principalement car ce type d’action me donne des frissons d’horreur à chaque fois et que je reste souvent bouche bée face à l’imagination dont font preuve les « passeurs » qui traversent les frontières pour dissimuler leur macabre butin (cf : ces cacatoès enfermés dans des bouteilles d’eau).

Condamner les braconniers

Bien entendu je partage avec vous ces sentiments d’impuissance et d’horreur face à de tels actes et souhaite que les auteurs des faits payent pour leurs crimes. Cependant vos réactions me font parfois tout aussi froid dans le dos. Il n’est pas rare de lire dans les commentaires des propos qui parlent d’exécution, de peine capitale et/ou de barbarie. J’invite à la réflexion et à la modération de nos propos.

Ne doit-on pas remettre les faits dans leur contexte ?

Pensez-vous réellement que celui qui abat un animal protégé ou passe la frontière avec des animaux dissimulés sur lui ou dans ses valises en a réellement le choix ? Ne pensez-vous pas que dans la plupart des cas il est question pour cet homme ou cette femme de faire vivre sa famille plutôt que de s’enrichir ? Pensez-vous vraiment que c’est celui qui se salit les mains qui en profite le plus ?

Selon moi, il ne faut pas seulement condamner le bas de la pyramide pour stopper les actes de braconnage et le marché noir d’animaux mais bel et bien viser son sommet : l’acheteur.

Une mesure dont on est encore loin quand on sait que 42 défenses d’éléphants (soit presque 600kg d’ivoire) ont été vendues aux enchères en toute légalité à Cannes en mars 2015 dans le cadre d’une vente d’arts asiatiques.

La pyramide du braconnage
« En arrêter un pour tous les arrêter », tel est le slogan de cette campagne lancée par la WWF contre le braconnage

Quels sont, selon vous, les moyens qui devraient être mis en place pour lutter efficacement contre le marché noir d’animaux exotiques ou le braconnage ?

Destruction systématique des saisies, interdiction pure et simple de la vente des produits issus du braconnage ?

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

2 commentaires

  1. Bonjour,

    Je suis d’accord avec toi mais penchons nous sur ces acheteur justement, vu qu’il sont une minorité cela pourrait parfaitement être des élus ou tout autre personne qui touche des salaires exorbitant et autre collectionneurs.

    Comment passer outre l’omerta et la corruption qui en découle ?

    Que propose tu ?

    La possession de morceaux de cadavres d’animaux protégé chez soi doit aussi générer une certaine excitation/fierté chez le possesseur comment lutter contre. (les médias sont une solution alors pourquoi préférer diffuser des pub pour la dernière caisse intérieur cuir, je m’égare mais tu as compris)

    La solution c’est de revoir ce système économique merdique ou TOUT se vend et s’achète.

    Évidemment que le mec qui vend des animaux protégé à certainement besoin d’argent et si je te suis il lui en faudra toujours plus c’est ainsi que cela fonctionne.

    Faut il rémunérer ces gens pour stopper leur travail horrible ? C’est une solution.

    Les gouvernements seront ils prêt à le faire ? Non jamais de la vie sauf si on paye à leur place et encore.

    L’Homme aime l’Homme.

    Il y a des solutions et je pense qu’on y viendra malheureusement mais je ne souhaite pas en discuter ici.

    Ton sujet à le mérite de poser des questions et j’aime ça, mais aimera tu les réponses que tu lira j’en doute.

    Pour les animaux c’est presque déjà trop tard.
    Pour nous franchement je m’en tape….

    Je te souhaite une très bonne soirée

  2. on peut très bien leur faire subir la barbarie qu’ils font subir tout en les questionnant sur qui et où, après on le laisse filer, se faire arracher les dents ça fait réfléchir je pense, il trouveras un autre travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner