Accueil » Biodiversité » Replanter du corail pour restaurer les récifs et platiers
Pépinière à coraux
Plongeurs et biologistes s'associent pour reconstituer les récifs de corail grâce à des pépinières

Replanter du corail pour restaurer les récifs et platiers

Aux Îles Fidji, biologistes et plongeurs travaillent à l’unisson pour faire revenir les poissons en reconstituant les récifs et platiers coralliens.

Les récifs coralliens offrent un spectacle merveilleux aux plongeurs. De toutes formes et toutes les couleurs, les coraux sont également l’habitat naturel de centaines d’espèces de poissons, tortues, raies, hippocampes, etc.

Hélas menacés aux Fidji, les récifs coralliens sont au centre de l’attention des biologistes et plongeurs. Dans la vidéo présentée ci-dessous on peut découvrir le travail de plongeurs qui veillent sur leurs pépinières de coraux.

Si les coraux sont déjà en danger, d’où ceux utilisés pour ces plantations proviennent-ils ?

Les plongeurs surveillent les récifs coralliens à la recherche des coraux nécessitant l’intervention humaine pour se développer. Privés de lumière ou envahis par d’autres espèces, certains sont prélevés avant d’être découpés en plusieurs morceaux.

Chaque morceau de corail est ensuite placé sur une grille et entreposé dans un lieu réunissant les conditions appropriés à son développement (lumière, nutriments et température) formant ainsi de véritables pépinières à corail.

En à peine 6 mois, les coraux ont doublé voir triplé de volume. Une fois leur taille adulte atteinte, le temps est à la récolte. Plusieurs échantillons de corail sont prélevés afin d’être soit « boiturés » à nouveau soit implantés sur le récif. Mission réussie, en quelques années, les coraux plantés attirent à nouveau les poissons. Une bonne nouvelle pour les locaux qui dépendent de la pêche.

Si cette technique permet de reconstituer les récifs coralliens (à très long terme), le meilleur moyen de préserver la biodiversité et protéger les récifs de coraux, consiste à implanter la graine du conservationnisme dans l’esprit des pêcheurs locaux.

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner