Accueil » Biodiversité » Une expédition sur le continent de plastique pour étudier la vie qui s’y développe
Expédition 7e continent
L'expédition 7e continent est partie en direction de la mer des Sargasses pour étudier la "plastisphère"

Une expédition sur le continent de plastique pour étudier la vie qui s’y développe

L’association Expédition 7e Continent lance une nouvelle mission scientifique pour explorer les monumentales zones de déchets plastiques polluant l’Atlantique nord. Une première mission avait été engagée en mai 2014 mais avait dû être écourtée à la suite d’un démâtage.

La mission scientifique française dirigée par le navigateur explorateur Patrick Deixonne a pour objectif non seulement de faire prendre conscience au public de la problématique des déchets plastiques en mer et de montrer à quel point la situation est critique mais également d’étudier la « plastisphère ».

A destination du gyre de l’Atlantique nord et composée d’une dizaines de membres dont des chercheurs au CNRS, l’équipe d’explorateurs va étudier et l’ensemble de la vie qui se développe dans ces continents de plastique.

Virus, bactéries, insectes, etc vont être passés au crible pour analyser les conséquences des perturbateurs endocriniens, métaux lourds et autres polluants contenus dans les déchets de plastique.

Partie de la Martinique le vendredi 15 mai, l’expédition doit durer un mois avant d’être renouvelée dès décembre 2015 en Atlantique Sud.

L’association Expedition 7e continent rappelle que « 80% des plastiques présents en mer proviennent des continents » et qu’aucun océan n’est préservé par la présence massive de plastiques.

A propos de Florian

L’écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j’ai réalisé qu’avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J’ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

1 commentaire

  1. En espérant que ce continent fasse un jour l’objet de convoitises quand il s’agira de transformer le plastique en source d’énergie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner