Accueil » Biodiversité » L’équivalent de 60.000 hot-dogs consommés par les insectes dans les rues de New-York
fourmi-ouvriere
Les insectes dévorent des tonnes de déchets alimentaires dans les rues de New York | Photo : aramel.free.fr

L’équivalent de 60.000 hot-dogs consommés par les insectes dans les rues de New-York

Nous connaissions le rôle des insectes dans la pollinisation mais beaucoup moins dans le nettoyage des rues. C’est pourtant ce que vient de démontrer une chercheuse de l’Université de Caroline du Nord.

Fourmis, millepattes, mites et araignées sont à l’honneur dans l’étude menée par la Elsa Youngsteadt, chercheuse de l’Université de Caroline du Nord.

Elle affirme que les insectes « dans la seule partie médiane du corridor de Broadway à West Street consomment plus de 950 kilos d’aliments de restauration rapide par an qui ont été jetés, soit l’équivalent de 60.000 hot-dogs ».

Un chiffre surprenant publié mardi 2 décembre dans la revue Global Change Biology.

Pour obtenir cette estimation, les chercheurs ont placés les aliments les plus fréquemment trouvés dans les poubelles et sur les trottoirs dans des cages à travers différentes rues et parcs de la ville avant de revenir 24 heures plus tard constater les quantités consommées.

L’information essentielle mise en avant par cette étude est que les colonies de fourmis (et autres insectes) urbaines participent à contenir les populations de rats en entrant en concurrence directe avec eux quant à l’élimination des restes alimentaires humains.

D’après une info trouvée sur goodplanet.info

A propos de Florian

L'écologie a longtemps été un mystère pour moi. Puis j'ai réalisé qu'avec de petites actions au quotidien et un changement des habitudes il était possible de déplacer des montagnes. J'ai créé Nature Obsession en espérant répandre ce virus vert au plus grand nombre !

2 commentaires

  1. La nature est partout mais on s’évertue à l’ignorer, la mépriser et la détruire, alors qu’elle nous rend toujours service.

  2. la nature ne nous rend pas service parce que nous l’exploitons très très mal
    nous la détruisons certes, nous la méprisons surement mais en aucuns cas nous l’ignorons
    parce qu’il y a des destructeurs spécialisés pour éradiquer les insectes et rongeurs
    si nous vivions en symbiose nous n’aurions pas ces problèmes climatiques
    mais nous vivons en parasite, en cancer, en maladie incurable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

banner